Prélèvement des micro plastiques dans la Loire, les résultats !

Lors de notre action du 11 octobre dernier, nous avions réalisé un prélèvement de filtration d’eau du fleuve.  Ces prélèvements sont essentiels pour la compréhension de la problématique des micro plastiques en eaux douces. Grâce aux analyses réalisées en laboratoire, nous savons quel est le type de micro plastique retrouvé et donc son origine. Ces résultats sont ensuite publiés, et permettent l’élaboration de préconisations de diminutions des rejets constatés sur les différents territoires.

Voici les résultats de nos prélèvements  :

8 micro plastiques et 16 microfibres pour le 7 juillet 2020 
3 micro plastiques et 36 microfibres pour le 11 octobre 2020

Comme nous vous l’avions expliqué :

Seuls des fragments qui correspondent à la dégradation de macro déchets ont été observés. On peut donc privilégier une origine urbaine de ces déchets soit des micro plastiques secondaires (et non industrielle, micro plastiques primaires).

Pour les fibres, il s’agit bien de fibres plastiques. La principale source est bien le rejet des stations d’épuration, mais il peut en exister d’autre comme le transport par le vent par exemple.

Les origines des micro plastiques

En conclusion, la bataille des déchets visible reste grande mais celle de la pollution invisible l’est encore plus.  Il reste donc beaucoup à faire pour sauver et préserver notre environnement de l’impact de l’activité humaine.

Tous les résultats et le travail de pagaie sauvage, le laboratoire citoyen sur : https://lapagaiesauvage.org/laboratoirecitoyen/